Le département de la Lozère en Occitanie

Lozère: ce nom vient peut-être du gaulois "lausa", pierre plate; un mot pré-indoeuropéen repris par les Gaulois. En français, une lauze est une dalle de pierre avec laquelle on couvre les toits. Sa composition serait "lausa" – "serre" ("serre" est un terme certainement prélatin qui désigne une montagne allongée. [Noms de lieux de Franche-Comté , G. Taverdet] - Le bas-latin "serra", montagne, est, dans ce sens, peut-être prélatin [ Dict. étym. du latin, Ernout et Meillet]).

La Lozère est le pays des extrêmes. Département le moins peuplé de France (72.000 habitants), il est, par contre, celui qui possède l'altitude moyenne la plus élevée. Département le plus pauvre, il ne représente pas le millième du revenu national ; il est, en contre partie, celui qui possède l'air le plus riche en ozone. Pas d'industrie en Lozère, hormis l'usine Creusot-Loire, à Saint-Chély-d'Apcher, dans le nord du département, mais des paysages d'une grande beauté, un relief tourmenté et mille petites rivières riches en truites.

Sur les grands causses, sur les monts arrondis de l'Aubrac, sur les pentes agrestes des Cévennes, sur les croupes de la Margeride, partout ici on respire un air d'éternité... Le soir, alors que le soleil va disparaître, que le causse se confond avec le ciel, quand rentrent les troupeaux, le visiteur ne peut que songer aux temps bibliques et se sentir l'âme virgilienne. La Lozère, c'est le département qui ne compte qu'un seul feu rouge ! Encore un record, mais qui ne constitue pas un handicap...

La Lozère, c'est l'ancien Gévaudan, et, plus loin encore, le pagus Gabalicus de Pline, qui avait pour capitale la cité gallo-romaine de Gabalum, aujourd'hui petit village du centre du département qui porte le nom de Javols. Javols et son célèbre chantier de fouilles. Pays d'hommes rudes, vivant dans un climat rude, les Lozériens sont connus pour leur sens de l'hospitalité, pour leur attachement au sol natal. La vocation du département est d'abord agricole ; longtemps isolé, celui-ci s'est largement ouvert au tourisme malgré des routes restées étroites et tortueuses mais tellement pleines de charme. Le développement de l'intérêt pour la nature a fait de la Lozère le pays idéal pour les promenades équestres, pour les randonnées pédestres.

Pour le citadin, venir en Lozère, c'est un peu l'aventure, même si la bête du Gévaudan est passée de vie à trépas un jour de juin 1767. Pays de légendes, que les plus dures réalités n'ont point épargné, la Lozère est restée, à l'abri des pollutions et des grands courants de la civilisation, un pays neuf, propre, pur, qui ne se dévoile pas d'un seul coup ; un pays qui se mérite ; un pays que les économistes distingués ont qualifié de « désert français ». Il s'agit d'un désert vivant qui est apprécié de tous ceux qui aspirent à des semaines de véritable détente ; le pays des vacances heureuses.

 

L'Etoile Chambres et tables d'hôtes à La Bastide Puylaurent entre Lozère, Ardèche et Cévennes

Ancien hôtel de villégiature avec un magnifique parc au bord de l'Allier, L'Etoile Maison d'hôtes se situe à La Bastide-Puylaurent entre la Lozère, l'Ardèche et les Cévennes dans les montagnes du Sud de la France. Au croisement des GR7, GR70 Chemin Stevenson, GR72, GR700 Voie Régordane (St Gilles), Cévenol, GR470 Sentier des Gorges de l'Allier, Montagne Ardéchoise, Margeride, Gévaudan et des randonnées en étoile à la journée. Idéal pour un séjour de détente.

Copyright ©lozere48.free.fr